*Je suis CHLOE

Anorexie, viol, auto mutilations, borderline

J’ai choisi de briser le silence. L’actualité me montre que rien ne change pour les victimes de viols, de violences….

Je suis CHLOE !

Je suis en colère contre les lois, le gouvernement, nos dirigeants. Les crimes sexuels ne sont pas punis et ces faibles sanctions laissent place à la récidive. Elle fut tragique pour la petite Chloé.

Moi, je m’en suis sortie. Ils m’ont « loupée »…. Ou pas vraiment. Je suis restée un fantôme toutes ces années. Pour toutes les victimes qui n’ont pas la possibilité de retrouver la vie, je me battrai.

Souvenez-vous : https://khouture-factory.org/2015/01/22/sur-vivre-pour-mourir/

Je vis très mal le froid, le manque de lumière et cette saison pendant laquelle il fait toujours nuit.

L’hiver 2014/2015 a été particulièrement catastrophique. Je suis tombée tellement bas que mon chéri (merci à toi) est resté avec moi quatre semaines. Quatre semaines pour ré apprendre à vivre.

Aujourd’hui je souhaite témoigner, dire ce que subis une victime de viol mais aussi et surtout, montrer qu’il est possible de renaitre. J’espère aussi que vous allez vous lever avec moi pour dire NON! Les crimes sexuels doivent être punis et les victimes soutenues et aidées ainsi que leurs familles.

Anorexie, viol, auto mutilations, borderline

Ces photos sont extraites de mon journal, seul compagnons de ces années de souffrances. Les extraits de mes écrits sont aussi pris au hasard de ces carnets noirs.

J’avais 12 ans. J’ai perdu mes rêves. J’ai suspendu le temps. J’ai essayé de revenir en arrière pour changer tout ça. Je l’ignorais alors mais “ça ne marche pas comme ça”.

Il faut soigner les blessures au risque de les voir s’infecter, s’aggraver, vous envahir. Je me croyais plus forte qu’eux, au-dessus de tout ça … le temps m’a rattrapée en décembre 2001.

Mes peurs et mes phobies – qui n’avaient jamais disparues – m’ont enfermées. Je suis devenue fantomatique, mélancolique, anorexique … agoraphobie …

“Je ne sais quoi penser de moi. Je suis comme sur cette photo : toute pensive” – Journal, extrait mai 2005.

Mais pourquoi? Jusqu’à ce jour de décembre 2001, j’avais un diplôme, un travail, un époux et deux adorables enfants.

“On reste une fille violée, battue, laissée pour morte tout le temps qu’on gagne sur cette mort là. Je ne suis qu’en sursis. Le sang me rappelle tout cela : les coups de couteau, de lames de rasoir, la lame contre moi … c’est froid et le sang semble si chaud. Je sens toujours une présence, un souffle, comme si c’était hier… Toujours sur mes gardes… Ce jour là, j’ai vu la mort ! Elle est restée dans mon sang.” Journal – extrait mai 2005.

Soins, hôpitaux, thérapies … nouvelles études aussi. Le 22 mai 2008, le Procureur m’a offert la possibilité d’une nouvelle vie. Je ne pouvais pas rester vivre dans la région. Il fallait que je parte…..loin.

En aout 2010, j’ai enfin eu le courage de sortir et de partir. J’ai tout quitté sans un sou en poche. C’est à Annonay, en Ardèche, que je me suis arrêtée. Je ne connaissais absolument rien ni personne dans cet endroit.

Je suis restée dans la région. C’est difficile de se retrouver comme ça sans aucun repère. Mais mon état s’est amélioré peu à peu. (A suivre…)

Publicités

2 commentaires sur « *Je suis CHLOE »

J'aime lire vos commentaires

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s